Kouglof à l’orange confite et raisins secs

Hey, alors aujourd’hui comme il fait encore un peu froid, j’ai décidé de m’atteler au Kouglof, j’ai toujours bavé devant cette pâtisserie Alsacienne sans jamais osé me lancer (alors qu’en fait vous allez voir c’est vraiment pas compliqué à réaliser). Si comme moi des fois vous êtes feignant et que vous habitez Paris, vous trouverez des Kouglofs savoureux chez la Boulangerie Patisserie Vandermeersch dans le 12ème arrondissement.

 

Comme d’habitude avant de se lancer, un petit soupçon d’histoire pour savoir d’ou vient ce gâteau (je sais pas pour vous mais moi c’est le genre de petites histoire que j’adore découvrir, ça donne un gout encore meilleur au gâteau une fois qu’on l’as fait). Alors le Kouglof (ou Kougelhopf pour nos amis germanophile) est une des pâtisseries phare de la région Alsacienne. Il y a plusieurs légendes concernant son origine, la plus connue voudrait qu’il soit originaire de Beethléem, un des rois mage, après avoir quitté la crèche y aurait oublié son chapeau, un turban en fil d’or sertis de diamants en forme d’amande (oui ils étaient comme ça les rois mages, tout en simplicité sans chichis). Lors du retour des chevaliers croisés, cette fameuse coiffe se serait retrouvé chez un pâtissier Strasbourgeois, qui aurait eu la lumineuse idée de s’en servir comme moule (un moule en tissus oui bon moi aussi j’ai quelques doutes là). Ainsi venait de naître le « Kugelhopf », qui signifie turban en Alsacien.

 

mister_fourchette_vertical_01

 

Une autre version voudrait que le Kouglof soit le papa du Baba au Rhum, Le Roi de Pologne Stanislas Leczynski (1677-1766), et accessoirement beau père de Louis XV, aurait installé sa cour en Lunéville, en Lorraine. Trouvant le kouglof local un peu trop sec pour son auguste palais, il demanda à sa pâtissière personnel de tremper son Kouglof dans un sirop de sucre additionné de rhum, plouf le Baba au Rhum venait de naître…

 

Alors pour cette version du Kouglof, j’ai voulu qu’il soit riche en fruits et comme il me restait des écorces d’orange, j’ai décidé de rajouter à la recette de base des zestes d’oranges confits fait maison (la recette arrive bientôt). Au final on se retrouve avec un Kouglof riche en goût de fruits, ou les raisins secs se marient très bien avec les zestes d’orange confits, bon par contre ceux qui sont au régime, passez votre chemin, le kouglof c’est un gâteau généreux avec pas mal de beurre, ou alors faut en manger juste une petite part le matin avec un thé.

 

mister_fourchette_vertical_02

 

 

Les ingrédients (pour 8 personnes) :

 

– 400g de farine forte (type T45)

– 45g de sucre semoule

– 7g de sel

– 20g de levure de boulanger

– 160g d’œufs (en gros 3 œufs)

– 250g de beurre

– 100g de raisin secs

– un demi verre de rhum ou de kirsch (perso je prefere le rhum)

– une poignée d’amande entiere.

 

 

Préparation : 

 

Alors certains préfèrent les moules a Kouglof en terre cuites, d’autre en métal ou encore en silicone, pour ma part j’ai testé en métal et en silicone et j’ai pas vu de différence flagrante entre les 2 donc à moins d’en avoir un en terre cuite j’aurais tendance à vous orienter vers celui en silicone. Donc une fois votre moule sortis, profitez en pour beurrer votre moule.

 

Mettez les raisins sec a tremper dans le rhum et un peu d’eau (sinon le gout de rhum sera beaucoup trop fort).Dans la cuve d’un robot, délayer la levure de boulanger dans le lait à l’aide d’un fouet, versez 150g de farine et mélanger le tout jusqu’à obtenir une consistance homogène. Laissez reposer pendant 1 heure dans un endroit chaud et humide (moi je mets mon bol mixer dans un four préchauffé a 50° couvert d’un linge humide a coté d’un bol remplis d’eau. Une fois cela fais rajouter le reste de farine, les œufs, le sucre et pétrissez pendant 15 minutes en rajoutant progressivement le beurres, les raisins secs (qui normalement seront bien imbibés de rhum, ainsi que les écorces d’orange confites.

 

Pendant ce temps, disposez les amandes au fond du moule à Kouglof en cercle, une fois la pâte pétris, versez l’appareil dans le moule à Kouglof et repartissez de façon homogène sur toute la surface du moule. Laissez reposer pendant 1 heure a l’aide d’un chiffon humide sur le dessus du moule.

 

Il ne vous reste plus qu’a faire chauffer le tout dans un four préalablement préchauffé à 175° pendant 35 minutes et à démouler délicatement une fois le Kouglof sortis du four et refroidis.

 

A vous les goûters au coin du feu comme en Alsace, le Kouglof se conserve plusieurs jours très facilement , souvent il est même meilleurs un peu rassis. C’est donc un gâteau économique (en plus d’être super stylé à regarder).