Interview : Sayfat

Hey, aujourd’hui on ouvre une nouvelle rubrique, si vous êtes comme moi et que vous aimez bien connaitre un peu l’envers du décor, les interviews menées ici devraient vous plaire. J’essayerais autant que possible de partir à la rencontre de ceux qui font l’actualité culinaire au sens large pour pouvoir vous en apprendre un peu plus sur leurs projets.

Je suis particulièrement fier d’avoir pu interview Jo, le fondateur de la marque Sayfat car premièrement je vous avoue que je trouve le concept de la marque ultra cool, et que ,secondo, les illustrations réalisées pour ses collections envoient méchamment du pâté. Leur dernière collection s’appelle FAT Summer (tout un programme ^^) fait l’apologie du FAT sucré avec à l’honneur Cookies, Glace & Milkshake revisité !

 

mister_fourchette_horizontal_05

 

Hello SAYFAT, bon déjà merci d’être le premier à te prêter au jeu de l’interview, comment ça va aujourd’hui ?

Très bien et toi ?

 

Peux-tu raconter la genèse de la marque, qui est derrière tout ça ?

La marque est née de différentes choses qui se sont goupillées dans ma tête. D’un côté ma volonté depuis mes 15 ans d’un jour créer ma propre marque. De l’autre, celle d’un amour avoué pour le Food Porn, et enfin, de rencontres. La rencontre avec Cristian de ‘Yumise’ (tres bon site ou je vous conseille d’aller jeter un oeil – Mister Fourchette) qui a élevé mon niveau de culture en terme de FAT, et ma rencontre (plus ancienne avec Pascal, aka DaGhostProd, illustrateur de talent et entrepreneur de malade.

 

Pourquoi SAYFAT, en ces temps de retouches photoshop sur les mannequins, c’est pas un peu risqué comme nom ?

Parce que justement, nous on aime la malbouffe. On se dit qu’un fat burger de temps en temps fait bien plaisir et qu’en plus de ça on a beaucoup trop utilisé cette expression l’année dernière au fur et à mesure de nos sorties. Et puis on s’en fout un peu d’être politiquement incorrect (ou politiquement correct d’ailleurs), on fait avant tout ce qui nous plaît.

 

Quels sont les projets de la marque pour le futur ?

D’ici décembre, nous avons une 3ème collection qui tombe ainsi qu’une belle collaboration que l’on espère cool. En plus de ça on fait des trucs FAT tout le long de l’année. D’ici un an nous aimerions bien éditer des bouquins & des posters sur le food porn. Enfin, sur du long terme, on aimerait bien passer en boutique un jour. Mais on verra ça plus tard, pour le moment on vit au jour le jour.

 

Que penses-tu de la déferlante Streetfood qui arrive sur Paris et la France depuis quelque temps ?

C’est cool. je ne vais pas cracher sur le street food, tendance culinaire, alors que moi-même je suis en plein dans la tendance du food porn. On a eu le droit à de très beaux projets (Paris New York, Le Réfectoire, L’appero…), d’autres plus bordélique ou moins intéressant, mais ça fait partie du jeu. Globalement cette chose qui nous pousse à aller plus loin reste positive.

 

Pour toi où trouves-t-on le meilleur burger à Paris ?

En 3 spots : Paris New York pour le lieux, la bouffe et la bonne ambiance. Big Fernand pour le Bartholomé (même si récemment l’ambiance nous a beaucoup déçus) & Blend pour le Cheesy.

 

Ton spot préféré pour chiller ?

Sur Paris on me trouve en ce moment chez Chipotle pour un casse-croûte (BURRITO power), pour une bière, le Coeur Fou de Montorgueil ou Max y Jeremy sur Temple restent des valeurs sûres. Le soir tard, j’opte pour le Très Honoré. Un lieu où la magie opère.

 

Si tu devais me donner une phrase qui te correspond ce serait ?

Je pense pouvoir m’adapter, je suis très entrepreneur, mais je ne serais rien sans mes parents.

 

Dernier livre, mp3, film, concert, lu, écouté, vu et allé ?

En ce moment je lis L’homme qui voulait être heureux de Gounelle et je viens à peine de voir Ray avec Jamie Foxx, assez barge. Mon dernier concert devait être Lana Del Rey, Fauve ou -M-, mais j’ai hâte d’être à celui de Macklemore (qui avait foutu le feu à la Maroquinerie il y a un an), et à celui de Stromae en Décembre. En son je me fais du Orelsan/Casseurs Flowters, du Disiz, du Seth Gueko et le dernier album de Jay-Z.

 

Jte laisse le mot de la fin.

Que le FAT soit avec vous. Merci Mister Fourchette ! Bon courage pour le lancement.

Jo

 

Encore merci à Jo pour avoir pris le temps de me répondre et d’ouvrir ainsi le bal des interviewés. Si vous êtes comme moi raide dingue de leurs fringues, je ne saurais trop vous conseillez d’aller faire un tour sur leur E-shop, de les liker sur facebook, de les follower sur instagram, et, cerise sur le gâteau (ou plutôt cherry sur le milkshake). Si vous vous commandez un burger au Paris New York avec votre T-shirt Sayfat pendant tous le mois d’août, c’est frites offertes à toute la table, que vous soyez un ou six.

 

Voila elle est pas belle la vie ?

 

mister_fourchette_horizontal_06 mister_fourchette_horizontal_07 mister_fourchette_horizontal_04 mister_fourchette_horizontal_03 mister_fourchette_horizontal_02 mister_fourchette_horizontal_01

Photo par Maxime Menant.

Models : Clementine Poncin, Pauline Khun, Matthieu Ladiray et Seb Wem from Elka &Cieva